On peut comparer le tunnel de conversion à un entonnoir. Il se traduit d’ailleurs en anglais par conversion funnel, littéralement « entonnoir de conversion ». C’est le chemin que doit parcourir le simple internaute pour devenir un prospect ou lead et enfin, un client fidèle. Ce processus s’étend de la phase découverte de l’offre à son adoption.

Soigner toutes les Ă©tapes du tunnel de conversion
Pour transformer un prospect en client fidèle et ambassadeur d’une offre, l’entreprise se doit d’étudier et d’améliorer constamment les différentes étapes de son tunnel de conversion.
La première étape, c’est d’attirer l’internaute en lui proposant par exemple du contenu de blog, en soignant le référencement du site ou encore grâce à un communiqué de presse, réseaux sociaux, campagnes d’emailing.

La seconde Ă©tape est de le convertir en prospect ou « lead qualifiĂ© », c’est-Ă -dire en potentiel client. Ă€ ce stade, l’entreprise doit faire en sorte d’obtenir l’e-mail de l’internaute. Pour cela, il s’agit de proposer du contenu plus pointu (livre blanc, e-book, contenu premium) et d’appuyer ses communication grâce Ă  des call-to-action et des landing pages soignĂ©es.

La troisième étape, c’est de conclure. C’est le passage du tunnel où le lead est informé sur les différentes solutions qui pourraient résoudre son problème. C’est là que l’entreprise doit mettre en avant son offre et la présenter comme la plus à même de répondre aux besoins du prospect. Différents moyens peuvent être mis en place, de l’envoie d’une newsletter au webinar en passant par l’automation marketing.

Enfin, dernière étape et non des moindres, la fidélisation. Une fois que le prospect a souscrit à l’offre ou commandé le produit, il s’agit de développer avec lui une relation solide et durable. Le but ? Faire de ce lead un ambassadeur de votre marque via le partage d’avis ou tout simplement le bouche-à-oreille.

Vous souhaitez Ă©changer ?

Venez nous poser toutes nos questions !

NOUS CONTACTER