• Qu’est ce que le design de services ?

    Le design de services consiste à dessiner les étapes clefs d’un nouveau service en plaçant au centre l’utilisateur et ainsi créer une bonne expérience servicielle.

    Il prend en compte le parcours offline et online de l’utilisateur et doit être cohérent d’un point de vue « business » avec les processus et les objectifs de l’entreprise proposant ce service.

    Il allie sciences cognitives, créativité, marketing et technologie.

  • Tri de cartes

    Le tri de cartes est une méthode utilisée en conception centrée utilisateur permettant à un groupe de participants (en atelier ou à distance) de classer des idées, rubriques, catégories dans le but de rendre lisible des associations initialement invisibles.

  • Qu’est ce qu’un « design sprint » ?

    Le « design sprint » est une méthodologie regroupant en 5 jours une série d’actions permettant de résoudre une problématique avec les outils du designer. Elle permet de proposer une solution et de recueillir un retour d’utilisateurs rapidement. Elaborée au sein de Google Ventures par Jake Knapp, et basée sur les principes fondamentaux du « design thinking », elle permet à des participants aguerris à ces méthodes d’accélérer les processus créatifs et décisionnels.

    Elle se déroule en 5 étapes :
    – Comprendre (Understand)
    – Esquisser (Sketch)
    – Décider (Decide)
    – Prototyper (Prototype)
    – Tester (Test)

    Audacy intervient dans la conduite de « design sprint » mais ne recommande cette méthode qu’auprès d’équipes ayant déjà une pratique régulière et une bonne comprehension du « design thinking ».

  • Wireframe

    Les wireframes sont des maquettes fonctionnelles décrivant les zones et composants d’une interface (application, site internet, etc.) sous forme de schémas. Ils regroupent l’ensemble des informations nécessaires pour définir une architecture d’information, pour spécifier l’importance fonctionnelle et hiérachique d’un composant, sa mise en contraste avec d’autres composants, et son fonctionnement interactif.

    Qu’ils soient sous forme de sketchs manuscrits ou de formats digitaux, les wireframes constituent une étape clé de notre processus permettant de se projeter sur un parcours utilisateurs.

  • Méthodologie Agile

    Approche itérative et incrémentale, qui est menée dans un esprit collaboratif, générant un produit de qualité tout en prenant en compte l’évolution des besoins des clients.

    Resumée par un groupe de 17 experts du developpement informatique dans le manifeste agile (lien: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Manifeste_agile ) cette philospphie comporte 4 valeurs et 12 principes.

    Ces fondamentaux ont ensuite été repris par de nombreuses methodologies qui ont participé à sa démocratisation (rad, asd, fdd, scrum, xp, …)

  • Développement back-end

    Le développement back « dev back » regroupe les composants d’un projet participant à sa concrétisation fonctionnelle : il peut se matérialiser par de multiples langages (php, js, java, etc.) et répond aux besoins de stockage de données en base, à la collecte de données, à la vérification du respect des règles appropriées au cours de cette collecte, mais également à l’exploitation de ces données (affichage, ordonnancement, tri, filtres).

  • Développement front-end

    Le développement front-end représente le code technique HTML / CSS / JS, ie le développement des éléments « visibles » et interactifs d’un produit / service digital.

    Le développement front « dev front » regroupe les encodages permettant de traduire une architecture de contenu, un design graphique et des interactions en code exploitable par un navigateur.

    Il se traduit dans les sites web par les langages HTML (le contenu), CSS (le design) et JS (les animations et interactions).

    Côté applications, on parle de languages natifs. Ces languages concrétisent les réflexions stratégiques et conceptions centrées utilisateurs et peuvent former un prototype interactif proche du produit final.

  • Product owner (PO)

    Dans le milieu du digital, PO, signifiant Product Owner, désigne un rôle de plus en plus important dans les équipes. Le Product Owner est la personne référente d’un produit digital, ie la personne transverse étant censée avoir la vision la plus complète d’un produit. Ce rôle est proche d’un Project manager, mais se distingue par le fait que le Project manager a la responsabilité d’un projet. Son rôle s’arrête donc lorsque le projet en question est terminé. Le Product Owner a un rôle plus continu durant toute la vie du produit. Il est capable de retracer l’historique du produit, d’en expliquer les diverses itérations, et permet de conserver une consistence produit tout au long des cycles de vie du produit.

  • Définition du lean startup

    Le « lean startup » est une démarche d’innovation qui a pour la première fois été décrite par un entrepreneur et auteur américain, Eric Ries, dans son livre « Lean startup » en 2010.

    L’auteur met en perspective la démarche « lean » (de l’anglais « maigre ») dans le contexte de la création de startup, théorisée par Toyota dans les années 80 dans le secteur industriel et automobile, mais ici re-contextualise pour la création de startup.

    Le « lean startup » est un état d’esprit entrepreneurial qui permet de multiplier les chances de succès de l’innovation, en utilisant une approche reposant sur des cycles itératifs de « Conception, Mesure, Apprentissage » (de l’anglais « Build, Measure, Learn »), et dont la finalité est d’apprendre le plus rapidement possible pour petit à petit créer un business model viable.

    Le concept repose sur la notion de test, d’apprentissage validé (« validated learning »), et de non gaspillage des ressources.

  • Définition du design thinking

    Le design thinking a été diffusé dès le début des années 80 par les frères Tom et David Kelley, fondateurs de l’agence IDEO. Ils font partie des premiers à avoir utilisé cette démarche afin de concevoir de nouveaux produits.

    Cette démarche d’innovation se déroule en cinq phases :
    définir, imaginer, synthétiser, prototyper, tester.

    Il s’agit d’adopter la façon de penser du designer pour résoudre des problèmes de natures très variés : produits et services digitaux, mais aussi tout type de problème business.