5 actions Ă  prioriser avant de lancer votre startup

Vous ĂȘtes prĂȘt·e Ă  lancer votre start-up ? La pĂ©riode prĂ©cĂ©dant le lancement d’une start-up est souvent parsemĂ©e d’erreurs et de contre-temps.

Et le temps, c’est de l’argent ! Pour ne pas perdre de temps vous devez donc Ă©tablir des prioritĂ©s. Cela vous permettra aussi de prĂ©server vos finances, gĂ©nĂ©ralement limitĂ©es lorsque vous lancez votre premiĂšre start-up.

Selon Bill Gross, fondateur d’Idealab, les cinq facteurs-clĂ©s qui influencent le succĂšs des startups sont : l’idĂ©e, le modĂšle Ă©conomique, l’Ă©quipe, le financement et le timing.

Drew Houston, fondateur de Dropbox, ajoute : “il n’y a pas de mal Ă  avoir des problĂšmes de croissance, tant que vous Ă©tablissez correctement vos prioritĂ©s et que vous vous efforcez de les atteindre.

Alors, quelles sont les priorités à avoir avant de lancer une startup ?

 


N°1 : Trouver le bon timing

Nous savons tous qu’il est essentiel d’ĂȘtre au bon endroit, au bon moment. C’est encore plus vrai dans les domaines de la technologie et de l’innovation.
Le succĂšs de votre future entreprise dĂ©pend de son accessibilitĂ©, en termes de comprĂ©hension pour un large public, mais aussi de sa capacitĂ© Ă  se rĂ©vĂ©ler indispensable Ă  la croissance d’autres entreprises. Et bien sĂ»r, votre innovation doit ĂȘtre prĂȘte Ă  ĂȘtre adoptĂ©e.

Par exemple, lorsque Google a mis au point un moteur de recherche capable de donner des rĂ©sultats pertinents, le moment semblait venu. Avant cela, Internet Ă©tait principalement constituĂ© de portails web qui n’avaient pas d’intĂ©rĂȘt Ă  suivre un modĂšle diffĂ©rent.
Au dĂ©but des annĂ©es 2000, Internet est passĂ© de la gĂ©nĂ©ration de trafic pure Ă  la gĂ©nĂ©ration de trafic qualifiĂ©. C’est lĂ  que la mise en place d’un outil innovant comme Google s’est rĂ©vĂ©lĂ©e opportune.

Vous pouvez donc essayer de faire à la façon de Google 😉.
Si, en revanche, vous lancez une technologie qui n’est pas encore prĂȘte, ou pour laquelle le marchĂ© ciblĂ© n’est pas mature, votre projet a de fortes chances d’Ă©chouer.

Comment pouvez-vous Ă©valuer si le moment est bien choisi ? Il n’existe pas de mĂ©thode simple et Ă©prouvĂ©e pour dĂ©terminer cela. Vous pouvez toutefois regarder autour de vous et voir si les technologies complĂ©mentaires nĂ©cessaires au lancement de votre start-up sont suffisamment matures.

Prenons le cas d’un produit, un service vidĂ©o par exemple. Ce service fonctionne grĂące Ă  une technologie particuliĂšre, pour laquelle il n’existe pas encore de norme acceptĂ©e. De fait, des millions d’utilisateurs pourraient ne pas ĂȘtre en mesure d’utiliser votre contenu.

Cela vous indique qu’il est trop tĂŽt pour vous lancer. Que pouvez-vous faire face Ă  cela ? Vous pouvez faire pression pour atteindre le plus rapidement possible le bon moment (pensez Ă  l’Ă©poque oĂč Google a dĂ©veloppĂ© Schema.org pour tenter d’intĂ©grer la recherche sĂ©mantique dans son algorithme de base).
Sinon, vous allez devoir attendre votre heure et allouer les ressources nĂ©cessaires Ă  votre projet pour survivre suffisamment longtemps. Gardez en tĂȘte que planifier Ă  l’avance et comprendre quel est votre taux d’absorption vous Ă©vitera de faire faillite.


N°2 : Trouver la bonne équipe

Les idĂ©es semblent ĂȘtre l’aspect le plus crucial pour rĂ©ussir Ă  faire prospĂ©rer une startup. Pourtant, vos idĂ©es ne deviennent intĂ©ressantes que lorsqu’il existe une Ă©quipe apte Ă  les faire vivre.

Avant de crĂ©er une startup, assurez-vous d’avoir Ă  votre disposition une Ă©quipe de personnes compĂ©tentes, motivĂ©es et disponibles. Cela peut sembler obvious, mais c’est rĂ©ellement une composante-clĂ© de la rĂ©ussite d’une startup (avec la culture d’entreprise).

Si vous ne disposez pas de beaucoup de moyens, vous pouvez toujours externaliser une partie du travail Ă  rĂ©aliser ! Il est, en effet, difficile d’obtenir des talents dĂ©vouĂ©s sans offrir un salaire consĂ©quent. Et si, comme la plupart des start-uppeurs, vous partez from the scratch, proposer des salaires mirobolants est impossible.
Vous ne voulez pas vous passer des meilleurs talents disponibles ? Faites appel Ă  des freelances et Ă  des indĂ©pendants ! C’est un excellent moyen de trouver des professionnels qualifiĂ©s, Ă  moindre frais.


N°3 : Avoir de bonnes idées

Assurez-vous que vos idĂ©es soient claires pour vous, mais aussi qu’elles puissent l’ĂȘtre pour les autres. Puis, vĂ©rifiez Ă  nouveau. Les idĂ©es confuses mĂšnent Ă  des plans confus. Vous aurez dĂ©jĂ  beaucoup d’inconnues Ă  gĂ©rer dans la pĂ©riode de prĂ©-lancement, vous devez donc faire tout votre possible pour les minimiser.

La technique ? Simplifier votre idée commerciale centrale en ses composants essentiels, puis la développer de maniÚre à ce que chaque fonctionnalité serve cette mission principale.

Vous pouvez par exemple faire un schĂ©ma. Un peu comme un brainstorming inversĂ© : simplifiez votre idĂ©e et commencez Ă  construire une base logistique autour d’elle.

Par exemple, si votre entreprise devait s’Ă©tendre en Serbie, vous pourriez rĂ©pondre aux questions “quoi”, “pourquoi” et “comment” : quels sont les facteurs attractifs sur place qui en feraient une prioritĂ© par rapport Ă  d’autres pays ? Pourquoi les gens ne choisiraient-ils pas une autre entreprise ? Comment votre startup rĂ©soudrait-elle les problĂšmes relatifs Ă  une problĂ©matique donnĂ©e en Serbie ?


N°4 : Penser au modÚle économique

Au dĂ©part, votre startup pourra se dĂ©brouiller sans modĂšle Ă©conomique. Si vous prenez l’exemple de quelques startups (Google compris), celles-ci n’avaient initialement aucune stratĂ©gie de monĂ©tisation. D’ailleurs, les fondateurs de Google Ă©taient plutĂŽt rĂ©ticents Ă  l’Ă©gard de la publicitĂ©.

Ces entreprises se concentraient sur la technologie, le produit et la constitution rapide d’une base d’utilisateurs, plutĂŽt que sur leur Ă©ventuel chiffre d’affaires.

Il est vrai que la crĂ©ation d’un business model n’est pas nĂ©cessaire pour commencer Ă  mettre en place votre projet. Au dĂ©but, il est essentiel de s’assurer que vous avez le meilleur produit et la meilleure technologie. L’argent des investisseurs permet gĂ©nĂ©ralement Ă  une entreprise de survivre quelques annĂ©es avant de trouver le bon modĂšle Ă©conomique.

Cependant, il est essentiel de noter qu’il y aura un moment dans la vie de votre startup oĂč le fait de trouver le bon business plan fera la diffĂ©rence entre la vie et la mort.


N°5 : Trouver des financements

Le financement est un facteur critique pour le succĂšs de votre startup, mais il n’est pas forcĂ©ment dĂ©cisif.
Si vous avez le bon timing, la bonne Ă©quipe, une idĂ©e en or et un modĂšle d’entreprise viable, vous pouvez dĂ©velopper votre entreprise de maniĂšre organique. En fait, dans de nombreux cas, lever des fonds trop tĂŽt peut ĂȘtre prĂ©judiciable Ă  la croissance d’une startup.

En effet, injecter beaucoup d’argent trop tĂŽt dans votre entreprise risque de la faire croĂźtre artificiellement. La croissance organique est souvent le meilleur moyen de savoir si votre start-up est capable de survivre. Si les facteurs ci-dessus sont rĂ©unis, le financement reste une option intĂ©ressante.

Bien sĂ»r, une fois la « phase d’apprentissage » de votre startup terminĂ©e, les financements seront gĂ©nĂ©ralement nĂ©cessaires pour vous permettre de la faire grandir nationalement, voire internationalement.

  • Bon Ă  savoir

    Vous ne trouvez pas de financements ? Pensez aux business angels !

Vous aussi vous ĂȘtes sur le point de monter votre startup mais ne savez pas encore par oĂč commencer ? Besoin d’ĂȘtre guidĂ© ? Notre Ă©quipe saura vous Ă©peauler !

RÉSERVER MON CALL