Donnez du sens à vos données utilisateurs

L'UX est devenu une tendance. Cependant, la couche DATA est encore la plupart du temps inconnue ou peu claire. Nous souhaitons nous pencher ici sur les données que vous pouvez recueillir dans le digital, et sur la façon dont ces informations permettent aux équipes digitales de construire des produits plus efficaces.

1. Et au début il y avait Google Analytics…

La collecte de données à partir d’utilisateurs de sites Web a commencé avec Google Analytics (vous pouvez également être familier avec phpMyVisites que mon ancien associé a largement contribué à créer et que nous avons utilisé chez Audacy jusqu’en 2008).

Google Analytics a évolué et rassemble beaucoup plus de données aujourd’hui. C’est devenu une solution incontournable pour une analyse de premier niveau. Vous pouvez facilement analyser des statistiques telles que : le nombre d’utilisateurs, nombre de visites, le nombre de pages par visite, le temps passé par visite, la provenance es utilisateurs, le nombre de pages vues, la typologie de vos utilisateurs (emplacement, langue, âge, sexe, appareils, etc.), le moment de leur visite (jour, heure), leur parcours sur le site (page d’entrée, chemin, page de sortie) ou encore les «taux de rebond» sur une page donnée.

Ce premier niveau d’analyse fait dégager une vue d’ensemble : par exemple comprendre quelles sont les principales mesures que vous devez examiner en fonction de votre business model, connaître les pages qui fonctionnent et celles qui ne sont pas opérationnelles, savoir quelles sont les sources de trafic efficaces et celles qui ont besoin de plus de travail pour attirer l’attention de vos cibles.

2. Pousser Google Analytics à ses limites

Pour approfondir les analyses, vous devez personnaliser les paramètres de GA et ajouter des couches de données supplémentaires.

Google Analytics n’est qu’un produit parmi la ligne de produits Google, adaptés aux administrateurs de sites Web et aux marketers. Grâce à Google Ads, Google Webmaster tools, ou encore Google Tag Management, vous pouvez remonter de plus en plus de données liés à la structure de votre site Web et ainsi recueillir les informations dont votre équipe a besoin pour prendre des décisions qui amélioreront l’efficacité de votre site.

Si vous êtes familier avec le commerce électronique, alors vous l’êtes sûrement aussi avec les tunnels de conversion autour des paniers et des commandes. Sachez que vous pouvez définir des objectifs et des entonnoirs vous permettant d’analyser si vos utilisateurs suivent et complètent le chemin que vous avez conçu pour eux.

Vous pouvez également suivre toutes les actions invisibles que les utilisateurs effectuent sur votre site : de la profondeur de défilement dans les pages à l’ouverture d’une galerie, l’affichage des onglets ou toute interaction avec un contenu caché (qui est devenu si populaire avec les thèmes, le responsive et les framework).

Vous êtes en mesure de créer des vues qui correspondent à vos besoins et aux utilisateurs par langue, pays, périphériques ou toute autre classification qui correspondent à vos types d’utilisateurs. Mais vous pouvez également rassembler des tableaux de bord qui vous donnent une vue claire sur les données qui comptent pour votre équipe.

3. S’éloigner de la Data pour se concentrer sur les utilisateurs

Les données ont leurs limites. Aussi réalistes qu’elles peuvent l’être, elles ne peuvent pas vous permettre d’observer ce qu’un utilisateur fait sur votre site. Si vous commencez à vous poser cette question, il est temps de s’éloigner de la data et d’aller vers des outils SAAS plus « UX ».

Une première étape pertinente est de commencer à utiliser des produits qui vous permettent de voir de vrais utilisateurs interagir avec votre site (« shadowing »). HotJar est un bon outil pour cela (ou n’importe lequel de ses concurrents). Il vous permet de comprendre le chemin que suivent vos utilisateurs, et de découvrir d’éventuels problèmes de design ou de conception (et vos developers seront plus pro-actif a fixer des bugs s’ils sont confronté à des vidéos d’un utilisateur bloqué par ce problème ).

Cependant, les données collectées ne seront pas structurées et vous aurez donc besoin de temps pour les gérer. Une fois que vous avez compilé quelques centaines de visites, vous serez en mesure de comparer des parcours utilisateurs similaires, et d’avoir une meilleure compréhension sur le chemin réel suivi par l’utilisateur sur vos flux d’utilisateurs clés. De plus, ce type d’outil vous permettra de visualiser les zone que les utilisateurs regarde sur n’importe quelle page donnée, ou de voir précisément les entonnoirs de conversion.

Conclusion

Grâce à une analyse fine de vos données et en comprenant mieux les parcours utilisateurs réels, vous allez apprendre beaucoup de vos utilisateurs et pourrez résoudre des problèmes clefs d’expérience utilisateur. Il vous faudra tester de nouvelles solutions, et continuer à analyser les résultats obtenus. Vous vous sentirez certainement écrasé(e) par l’ensemble des données que vous collecterez. N’oubliez pas que vous emmagasinerez des connaissances essentielles sur vos utilisateurs et sur votre produit.



Demandez votre audit

Si vous souhaitez faire "parler vos données", faîtes réaliser un audit "data" à Audacy

Commandez

Posted in Non classé